C’est un fait ! Les Jeunes Français arrivent dans les derniers classements mondiaux en ce qui concerne les capacités mathématiques. Additionner, formuler et soustraire, s’apprends certes à l’école. Mais les nouvelles générations ont plus de mal que d’autres, dû notamment aux calculatrices et aux Smartphones. Mais un nouveau projet risque de changer la donne, la numérisation du système éducatif.

Une problématique qui date

L’idée d’intégrer l’informatique dans le système scolaire n’a rien d’une nouveauté. On en parle depuis des années. Cependant, cette fois, il semble que le projet soit plus concret. C’est notamment le cas dans le Vaud. Selon les rumeurs, informatique et Maths vont se marier dans certaines écoles de cette région. Une entrée en matière en France, qui tarde bien à se lancer dans ce genre de projet alors que Suisse avait voté la numérisation de son système éducatif en 2006.
Il n’en demeure pas moins que la numérisation des cours de maths à l’école en France reste du domaine du projet. Aucune mise en application n’a réellement été faite jusqu’à présent. Une situation qui ne profite ni au système éducatif, ni aux élèves, ni même aux parents qui se plaignent du niveau scolaire qui baisse d’année en année.

Pour intéresser davantage les jeunes

Cette numérisation des formules et des exercices de maths vise uniquement à intéresser davantage les jeunes aux matières scientifiques. C’est une réponse évidente aux besoins de la société actuellement qui est complètement numérisée.
En outre, la numérisation facilite le travail des professeurs, tout en optimisant les résultats attendus par trimestres. Elle répond notamment aux besoins de mobilité exigée pour un meilleur suivi scolaire des enfants. Via leur tablette ou leur ordinateur, les élèves auront un assistant qui leur permettra de mieux comprendre les maths et de s’améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *