Les géants de l’informatique sont formels : l’universalisation de l’informatique quantique est encore un rêve difficilement réalisable. On ne dispose pas encore des moyens techniques et des connaissances requises pour y arriver. Le développement de cette technologie passera obligatoirement par une forme hybride, alliant accélérateur quantique et superordinateur. Cette technologie hybride fera son premier pas sur le marché de l’informatique dans les années à venir.

Une étape indispensable pour la compréhension de l’informatique quantique

L’ordinateur quantique est décrit par la majorité des spécialistes comme le futur de l’informatique. Il promet des vitesses de calcul jamais atteintes jusqu’alors, grâce à des techniques de parallélisassions massifs de calcul, se basant sur la théorie de la superposition et de l’intrication quantique. Cependant, cette technologie est encore loin devant nous. Dans les années à venir, la majorité des études sera consacrée à la combinaison d’un supercalculateur classique et d’un accélérateur quantique. Cette forme hybride a deux grands objectifs. Premièrement, son développement permettra aux chercheurs de mieux cerner le fonctionnement de l’informatique quantique, afin de définir des bases fonctionnelles. Deuxièmement, elle mettra à disposition des entreprises et des chercheurs des supercalculateurs plus puissants.

La forme hybride, plus performante que l’ordinateur classique

Actuellement, les technologies hybrides font parties intégrantes de notre vie quotidienne. En effet, les processeurs classiques (CPU) et les cartes graphiques modernes (GPU) travaillent conjointement pour offrir aux utilisateurs un maximum de puissance pour leurs besoins. Dans quelques années, ces composants seront remplacés par leurs équivalents quantiques. Le but est aujourd’hui de créer des accélérateurs quantiques de plus de 50 qbits, soit l’équivalent d’un supercalculateur classique.
Bien que présentant encore quelques erreurs, les qbits actuels font progressivement leurs preuves dans le domaine de la recherche. Le développement des algorithmes quantiques permettra, dans un futur proche, l’intégration de cette technologie dans le monde professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *